Concours start-up 2019 : lancement du CTO as a Service Contest

Du 21 octobre au 16 décembre 2019, l’agence web lyonnaise Novaway organisera le concours start-up CTO as a Service Contest.

Les prix à remporter ont été pensés pour permettre aux jeunes pousses d’obtenir des documents concrets facilitant les recherches de fonds ou simplement de préparer le développement de leur outil phare : une plateforme en ligne, une application, un outil métier… 

15 000 € HT mis en jeu pour les 3 start-up finalistes

Conditions de participation au concours CTO as a Service Contest

Sont invitées à concourir au CTO as a Service Contest, toutes les jeunes start-up :

  • recherchant un accompagnement technique, design et stratégique (développement d’un site, une plateforme en ligne, une application, un outil métier, etc.)
  • proposant un service innovant qui apporte une vraie plus value
  • capable de présenter une stratégie de développement à moyen/long terme

Participation au CTO as a Service Contest

Pour participer, les porteurs de projet pourront se rendre sur la plateforme d’inscription et de vote contest.ctoasaservice.fr dès le 21 octobre 2019.

Après validation, chaque start-up disposera d’une page de présentation qu’elle pourra partager dans le but d’obtenir un maximum de votes. Les 15 start-up ayant remporté le plus de voix seront sélectionnées pour la finale. Un jury d’experts sélectionnera les 3 projets finalistes en fonction des critères suivants :

  • le caractère innovant de la start-up
  • la stratégie et le potentiel du projet
  • les compétences du/des porteur(s) de projet/de l’équipe

Les dates clés du concours

  • Soumission des candidatures en ligne du 21 octobre au 11 novembre 2019
  • Ouverture des votes au public du 14 novembre au 1er décembre
  • Annonce des 15 start-up finalistes le 2 décembre
  • Etude des 15 dossiers par le jury du 9 au 15 décembre
  • Annonce des résultats le 16 décembre

Pour plus d’informations sur le concours start-up CTO as a Service Contest, rendez-vous sur contest.ctoasaservice.fr.

Suivez nous sur